A. Alekhine – New York 1927 : le chant du cygne de Capablanca

En gagnant brillamment au début de l’année 1927 le prestigieux tournoi de New York que relate ce livre, avec 2,5 points d’avance sur le second, José Raúl Capablanca, le troisième champion du monde d’échecs, va réaliser une des meilleures performances de sa carrière. Hélas, les plus grandes gloires précèdent souvent les chutes les plus amères et c’est également durant cette année 1927, en automne, que Capablanca va perdre son titre mondial contre le second du tournoi de New York, à savoir Alexandre Alekhine. Ainsi s’explique le sous-titre de cet ouvrage, le chant du cygne de Capablanca.

Dans cet ouvrage, Alekhine va non seulement retracer le tournoi de New York 1927, mais aussi expliquer comment à ce moment-là, malgré le succès retentissant de Capablanca, pouvait-on déjà distinguer dans son jeu les stigmates de fragilités qui allaient le conduire à sa terrible chute quelques mois plus tard. Ainsi, Alekhine va-t-il s’employer à déconstruire, de manière méthodique et parfois à la limite de la mauvaise foi, le mythe de « joueur invincible » qui nimbait Capablanca à cette époque.

Outre relater le tournoi de New York 1927, véritable marathon échiquéen en 20 rondes, ce livre constitue le récit d’une intense rivalité entre deux hommes, entre deux formidables champions que tout sépare. Une œuvre qui a fait date dans l’histoire des échecs.

Coordonnées du livre

Auteur : Alexandre Alekhine
Titre : New York 1927 : le chant du cygne de Capablanca
Nb. de pages : 344
Éditeur : BoD – Books on Demand, 12/14 rond-point des Champs-Élysées, 75008 Paris, France
ISBN : 978-2-322-10429-1
Prix : € 20,00

Lien de présentation du livre chez l’éditeur : www.bod.fr/librairie/new-york-1927-alexandre-alekhine-9782322104291re-alekhine-9782322104291